Guidecomplet.com » Divers » Crédit immobilier : que savoir du calcul du taux d’endettement ?

Crédit immobilier : que savoir du calcul du taux d’endettement ?

Au moment de soumettre votre dossier de crédit ou d’emprunt, la banque ou la structure prêteuse vous renseigne sur différents points, dont le taux d’endettement. À la différence du taux d’intérêt, celui-ci s’exprime uniquement en fonction de vos charges et revenus mensuels. Que devez-vous donc retenir de son calcul ? Éléments de réponses !

Comment se calcule le taux d’endettement ?

Le taux d’endettement exprime en pourcentage la valeur mensuelle de vos charges fixes dans vos revenus fixes. Techniquement, la formule de calcul est : Taux d’endettement = (Charges/Revenus) x 100. Pour rappel, ce taux intègre uniquement des éléments financiers durables et stables. Dans ce sens, les dépenses ponctuelles ainsi que les revenus de l’intérim n’entrent pas dans le calcul du taux d’endettement. Calculer son taux d’endettement soi-même n’a rien de compliqué. Il vous suffira en effet d’établir la liste de vos revenus ainsi que celle de toutes vos charges.

Les charges à considérer

Pour déterminer le montant total de vos charges, il faudra retenir uniquement les dépenses mensuelles liées :

  • à vos remboursements de crédits ou prêt en cours ;
  • à vos pensions diverses qui peuvent être versées ;
  • à l’ensemble des autres charges mensuelles de nature structurelle.

Pour les personnes hébergées chez un tiers ou celles ne disposant pas de mensualités immobilières, l’organisme prêteur se charge d’affecter au calcul du taux d’endettement, une estimation fictive de loyer.

Les revenus à prendre en compte

En ce qui concerne les revenus à intégrer, seuls ceux qui sont durables sont à prendre en compte. Il s’agit notamment des salaires, des aides personnalisées et des revenus fonciers pour ceux qui disposent d’un logement en location. Les revenus professionnels non salariés entrent également dans le calcul du taux d’endettement.

Quelle est l’utilité du calcul du taux d’endettement ?

Déterminer son taux d’endettement fait partie des critères principaux pour soumettre un dossier de crédit auprès d’une banque ou de toute institution financière. En effet, c’est sur la base de ce taux que l’organisme prêteur étudie la faisabilité de l’emprunt. Autrement dit, il constitue un paramètre de confiance sur l’emprunt ou non d’une somme d’argent.

Au final, le calcul du taux d’endettement permet d’avoir une idée sur la capacité d’endettement d’un ménage ou d’un foyer. Par ailleurs, déterminer son taux d’endettement en amont permet de préparer un investissement qui correspond au mieux à vos revenus disponibles. Entre autres, cela permet d’estimer avec facilité la mensualité maximale sans dépasser le plafond autorisé (33 %).

Quel est le taux d’endettement maximum autorisé ?

Pour tout projet de prêt, les banques ainsi que les organismes financiers recommandent de ne pas excéder le plafond du taux d’endettement. Ce plafond est de 33 %, ce qui correspond techniquement au tiers des revenus d’un foyer. Au-delà de cette marge, le foyer court un risque de surendettement, c’est-à-dire une incapacité à prendre en charge les dépenses mensuelles.

Toutefois, sur le plan légal, la limite de 33 % de taux d’endettement n’est pas obligatoire. Cela voudra donc dire qu’un foyer peut bel et bien dépasser ce seuil si ses revenus mensuels les lui permettent bien sûr. Il revient donc aux banques d’évaluer cette capacité d’emprunt sans oublier les éventuelles conséquences qui pourraient en découler.